Zazen

Faire ZAZEN calmement dans le dojo, éteindre toute pensée négative, obtenir seulement un esprit sans désir, cette joie est au delà du paradis.
Le monde court après les profits sociaux . Les honneurs, les beaux vêtements et le confort ; mais ses plaisirs ne sont pas la vrai paix . Vous courrez et demeurez insatisfaits jusqu'à la mort !
Revetir le KESA et le vêtement noir et pratiquer ZAZEN . Se concentrer d'un seul esprit, qu'il s'immobilise parfois ou que d'autres fois il bouge . Voir de nos yeux de profondes sagesses intérieures.
Pouvoir observer et reconnaître intimmement le véritable aspect de toute action et de toute existence ; Pouvoir observer l'équilibre, comprendre et reconnaître d'un esprit parfaitement tranquille.
Si vous êtes ainsi, votre dimension spirituelle , la plus élevée en ce monde, ne pourra être comparée à aucune autre.

La Posture

Assis au centre du zafu (coussin rond), on croise les jambes en Lotus ou demi Lotus . Dans la position du Lotus, les pieds pressent sur chaque cuisse des zones comprenants des points d'acupuncture importants correspondants aux méridiens du foie, de la vésicule biliaire et des reins.
Le bassin est basculé en avant au niveau de la cinquième lombaire, la colonne vertébrale bien cambrée, le dos droit, on pousse le ciel avec la tête et le sol avec les genoux . Menton rentré, et par de la même la nuque redressée, ventre détendu, nez à la verticale du nombril on est comme un arc tendu dont la flèche serait l'esprit.
On pose la main gauche dans la main droite, paumes vers le ciel, contre l'abdomen, les pouces en contact par leurs extrémités maintenus horizontaux par une légère pression, ne forment ni montagnes ni vallées.
Les épaules tombent naturellement, comme effacées et rejetées légèrement en arrière . La pointe de la langue touche le palais.
Le regard se pose de lui même à environ un mètre de distance . Les yeux sont mi clos, ne regardent rien....même si intuitivement on voit tout !

Etat d'Esprit

Assis en ZAZEN , on laisse les images, les pensées, les formations mentales, surgissant de l'inconscient, passer comme nuages dans le ciel, sans s'y opposer, sans s'y accrocher, comme des ombres dans un miroir, les émanations du subconscient passent, repassentet s'évanouissent.
Pendant ZAZEN, avec une respiration juste, la circulation du cortex est notablement améliorée . Le cortex se repose, et le flux conscient des pensées est arrété, tandis que le sang afflue vers les couches profondes . Mieux irriguées, elles s'éveillent d'un demi sommeil, et leur activité donne une impression de bien être, de sécurité, de calme, proche du sommeil profond mais en plein éveil . Le système nerveux est détendu, le cerveau "primitif" en pleine activité. On est réceptif, attentif au plus haut point à travers chacune des cellules du corps . On pense avec le corps, inconsciemment toute dualité, toutes contradictions dépassées, sans user d'énergie.
Ainsi pendant ZAZEN on arrive à l'inconscient profond, sans pensées, au delà de toute pensée.
Le zen est très simple et en même temps très difficile à comprendre....simplement s'assoir.

La Respiration

 Pour un débutant en ZAZEN la respiration est comme un torrent de montagne qui tente souvent difficilement à se frayer un passage à travers les rochers et divers obstacles qui symbolisent autant de blocages dans notre corps et notre posture .  Petit à petit la rivière fait son lit, les obstacles disparaissent, les blocages se dénouent, la respiration peut s'apaiser, s'approfondir et circuler naturellement .  Pendant ZAZEN l'inspiration se fait naturellement sans effort, puis se déclanche l'expiration . Il est capital que se déclenchement de l'expir corresponde à un lâcher prise du cors et de l'esprit . Le visage se décrispe, les épaules se relâchent vers le bas, la poitrine, le ventre se détendent.
Alors que la tête pousse le ciel, ce mouvement de lâcher prise descend dans le corps et s'enracine vers la terre . Ainsi la sensation subjective de la respiration peut se prolonger dans le corps, dans le bassin pendant ZAZEN et jusqu'aux talons pendant KIN HIN.
Bien que la sensation soit subjective, ces effets eux sont facilement objectivisés et véritables ; par exemple au niveau corporel la stabilité de la posture s'accroît, au niveau mental, toutes les tensions, les peurs se dénouent, la confiance se dévelloppe...

La Vie

La crise que traverse notre monde peut devenir catastrophique si nous en méconnaissons l'ampleur ou si nous en rejetons la responsabilité sur les autres . Mais elle peut devenir la cause d'une mutation salutaire de l'humanité si nous nous considérons à juste titre co-responsables du devenir du monde dans lequel nous vivons.
L'homme devenu technicien voulant se rendre maître et possésseur de la nature s'en est dramatiquement séparé . Son déséquilibre intérieur a créé la plus grande menace écologique de tous les temps . Gaspillage et dégradation de l'environnement sont les manifestations extérieures du déséquilibre interne créé par l'excès de matérialisme et l'oubli de la dimension spirituelle de notre vie : celle de notre interdépendance avec l'univers . Pour rémédier à cette situation il faut retrouver notre propre nature et aussi respecter la nature en soi et autour de soi comme jamais séparée de nous même.
Il s'agit d'un véritable changement de mentalité, par le refus de notre égocentrisme et l'apparision d'un sens vital de notre solidarité planétaire avec tous les êtres vivants.
Pour que cette transformation spirituelle s'inscrive dans la réalité quotidienne il faut encore abandonner l'opposition entre les moyens et les fins de nos actions : le ZEN nous enseigne que pratique et réalisation ne sont pas séparés.
Dans la vie quotidienne, chacune de nos pensées, paroles, actions contribue à créer le monde dans lequel nous vivons . Le comprendre c'est commencer à devenir vraiment responsable, ayant la capacité de reprendre en main notre destin.

Le Zen

Le Zen n'est pas un systhème de pensée qui prétend avoir réponse à tout . Mais il nous aide à voir et à dépasser les contradictions dans lesquelles notre civilisation a progressivement enfermé l'être humain . Là ou elle a crée séparation et opposition, la pratique de ZAZEN aide a retrouver unité et harmonie . L'éducation moderne, trop intellectuelle, a accentué l'opposition du corp et de l'esprit . Le Zen est une éducation de l'homme total, réunifié par la concentration sur la posture les gestes, la respiration.
La perte de la sagesse du corps le stress et le surmenage ont affaibli le systhème immunitaire . Faire Zazen c'est apprendre a réhabiter son corps, a retrouver son axe vertical et son centre de gravité dans le hara . Il renforce l'équilibre interne du corps et  une sagesse élémentaire qui fait dire au moine Zen : "Quand j'ai faim je mange, quand j'ai sommeil je dors". L'esprit MUSHOTOKU nous aide à dépasser la peur de perdre ou de ne pas obtenir ce que nous désirons  . L'esprit libre et paisible aide a retrouver la santé du corps.
Ainsi ZAZEN nous permet de retrouver notre véritable nature en soi et autour de soi comme jamais séparée de nous même.
En ZAZEN , on cesse de poursuivre tous les objets de nos désirs . Etre assis, exister totalement dans l'action présente est au delà de toute revendication d'être ou d'avoir quelque chose.
L'être humain en ZAZEN expérimente le fait que fondamentalement il n'a pas besoin de beaucoup de choses pour être vraiment heureux....il peut enfin se détendre.